Mon ado n'est pas motivé(e)...


En tant qu’adulte, nos rêves sont très certainement plus terre à terre mais ils sont encore bienvenus pour avancer dans la vie.

Pour nos ados, rêver est plus que jamais une nécessité pour intégrer le monde des adultes.


La période de l'adolescence est une étape de bouleversements émotionnels et psychiques où le cerveau développe de nouvelles capacités de projection, de raisonnement par l’abstrait et le difficile apprentissage de la distanciation émotionnelle. C'est un moment où ils remettent souvent l'ordre établi en question, ce qui amène du questionnement intérieur, des doutes et parfois du découragement.


Le rêve est le moyen d'envisager ce qui n'existe pas ou pas encore, ce que je veux devenir au-delà de mes capacités, de mon physique, de mon environnement matériel et social. Il est aussi parfois un espace de réconfort face à une réalité trop contraignante. Au quotidien, la comparaison ou la compétition scolaire comme sociale alimente le doute, et les injonctions à répétition le découragement.


Pour retrouver de la motivation, adolescent comme adulte, nous avons besoin de retrouver un but personnel, celui qui n'appartient à personne d'autre et qui est porteur de notre identité émotionnelle et intellectuelle.


Adolescent comme adulte, oublier notre capacité à rêver nous éloigne de nos buts personnels : ne plus s’autoriser à… s’arrêter, ne plus avancer. Lentement, oublier les images et les mots qui ont représentés ces buts que nous seuls pouvions définir.


Pour retrouver ces buts personnels oubliés et la capacité à rêver :


  • L’écoute de ses émotions, de ce qu'il ou elle ressent face à l’échec, face au résultat, face à la différence, redonne de l’écho à ses mots.

  • Notre rôle, parent comme coach, est de valoriser ce qui est par la gratitude, le compliment, et le dialogue, pour lui permettre de s'apprécier positivement, et de renouer avec ses capacités et son potentiel.

  • Les jeux, la littérature, la culture, les voyages comme les balades et les moments partagés peuvent être les passerelles vers le rêve et le questionnement de l’idéal.

Repeupler son mental avec ses rêves éclaire le quotidien d’une lumière exaltante, créatrice d’énergie et de volonté.


Toutefois, la capacité de projection en cours de développement chez l’adolescent peut rendre inaccessible le rêve d’une vie future, d’un métier ou d’une orientation scolaire. A nous de ramener la projection à sa capacité en l’aidant à décrire son rêve mot à mot, pas à pas, étape par étape sans jugement ni censure. Ouvrir le champ des possibles et le laisser maître de son rêve. Ce faisant lui permettre de transposer son rêve en espoir et en avenir réalisable.


Nous accorderons une attention particulière à l'expression du rêve en mots, et des mots en étapes.

Un étape trop grande amène le découragement, une étape trop petite devient insignifiante. A travers la théorie des petits pas, c’est la mesure de l’effort à fournir qui permettra la mise en action :

  • J’ai besoin de comprendre la finalité de mon effort : à quoi ça sert ?

  • J’ai besoin de me sentir capable et/d’avoir les moyens pour y parvenir. Qu’ai-je à ma disposition pour y arriver ?

  • J’ai besoin de pouvoir contrôler le temps et le déroulement : Quel est mon degré d’autonomie ?

Et ainsi, transformer un rêve en objectif avec un plan d’action.


Parce que sont nos rêves qui nous motivent et nous font avancer !


#motivation #orientation #résultatscolaire #coachingscolaire #coachingadolescent #développementpersonnel #changement

#coachingpersonnel #mouroux #coulommiers #melun #seineetmarne


0 vue0 commentaire